Accueil
Découvrir Parole et Prière
Abonnement
Mon compte
Panier
couverture Parole et Prière
En septembre, priez avec saint Jérôme

Saint Jérôme de Stridon : l’intelligence au service de la foi

Le moins que l’on puisse dire est que notre auteur du mois, l’immense saint Jérôme de Stridon, a eu une vie plus qu’occupée, voire trépidante. Né au milieu du ive siècle du côté de l’actuelle Croatie, il arrive à Rome vers 18 ans, où il se convertit au christianisme à la suite d’un rêve. Il séjourne quelque temps en Gaule, puis se rend en Terre sainte, où il vit au désert en ermite.

Retour à Rome en 383 comme secrétaire du pape Damase Ier et avec la charge de traduire la Bible en latin. Après la mort du pape, il reprend le chemin de la Terre sainte et fonde à Bethléem un monastère pour hommes et femmes, avec son amie Paula. Il y termine les trente-quatre dernières années de sa vie, consacrant son temps à une nouvelle traduction de la Bible en latin et à des commentaires exégétiques. Quelle illustration du foisonnement de vie de cette époque, et comme l’on comprend qu’après la « chute de l’Empire romain » – moins d’un siècle après –, l’Église ait vécu pendant des siècles dans l’espoir d’une renaissance de cet Empire. Dans l’œuvre de Jérôme certains éléments résonnent avec une particulière acuité. Ainsi développe-t-il une sévère critique du clergé et des évêques – eh oui déjà ! –, selon lui trop attachés aux biens de ce monde et aux honneurs… Cela lui vaudra une vraie hostilité de ce clergé à Rome.

Sans commettre d’anachronisme, la position de Jérôme vis-à-vis des femmes pourrait inspirer notre Église aujourd’hui, dans la recherche d’un meilleur positionnement de leur rôle. Comme Ambroise de Milan dans trois traités, Sur les vierges, Sur les veuves, Sur la virginité quelques années auparavant, Jérôme défend l’émergence de femmes consacrées, et donc d’une certaine liberté de choix de vie pour les femmes, dans une société où, à part celles qui appartenaient aux plus hauts milieux, les femmes n’ont aucun droit de ce point de vue-là. Rendons grâce à Dieu d’avoir suscité de tels serviteurs de l’intelligence et de la foi en son Église.

Abbé Christian Venard - Twitter : @padremtb
couverture Parole et Prière
135 Septembre 2021
La figure du mois : Saint Jérôme
Parole de Prêtre : Le temps : un présent qui dure Abbé Pierre Amar
Engagés dans le monde : À la suite de sœur Emmanuelle, le Dr Adel Ghali soigne les chiffonniers du Caire Adel Ghali
Parlons d’amour : Abbé Antoine de Roeck La sainteté conjugale, c’est possible !
L’éducation spirituelle de nos enfants : De la vertu de diligence Ingrid d’Ussel
L’art et l’esprit : Gabrielle de Lassus Saint-Geniès
Découvrir… : L’ICES
Entretien : 2 questions au père François-Marie, abbé de l’abbaye de Mondaye
Guide Spi’ : 24 pages de prières thématiques
Au fil des jours : 1erau 30 septembre 2021
La liturgie des Heures
La liturgie de la messe